Les dernières nouvelles

Merveilleuses poupées

avr. 10, 2013

Children with dolls in Kenya

Les clubs Kiwanis du monde entier confectionnent des poupées pour les enfants hospitalisés. On trouve peu de clubs qui soient vraiment prêts à les expédier à l’autre bout de la planète. Malgré le coût qu’entraîne leur passion, les membres de la famille Kiwanis de tout le district du Michigan ont manifesté la volonté d’envoyer plusieurs années de suite leurs poupées colorées à des pays du continent africain.

Afin de développer un programme de partenariat entre des clubs d’Afrique sub-saharienne et des États-Unis, l’activité d’une Kiwanienne du Michigan qui cousait des poupées et des robes s’est étendue à la totalité du district. Pat Kiroff, grand-mère d’un enfant de cinq ans qui avait subi une opération à cœur ouvert avec une poupée à ses côtés, savait pertinemment combien cela fait du bien de donner quelque chose de réconfortant à un enfant, qu’il soit malade ou qu’il ait simplement besoin d’avoir un objet qui soit bien à lui. Alors qu’elle exerçait les fonctions de présidente du programme « Jeunes Enfants : Priorité Numéro 1 », elle lança un appel pour obtenir des poupées semblables aux nombreuses poupées déjà confectionnées pour les hôpitaux pour enfants et le projet se répandit alors comme une traînée de poudre. Quarante-quatre clubs – dont des Aktion Clubs, des Key Clubs et des clubs CKI - fabriquèrent plus de 1 200 poupées pour une première zone de distribution : le Kenya.

La fabrication des poupées ne fut vraiment que le début. Rachelle Strawther-Okumu, Kiwanienne de Kisumu, au Kenya, qui travaillait en coopération avec l’association de jeunes footballeurs de Kisumu, était en train de coordonner une mission de volontariat au Kenya avec un club de football britannique, quand elle entendit parler d’une opportunité particulièrement intéressante.

« Ils avaient réussi à collecter une bonne somme d'argent pour faire venir des objets donnés et ils étaient en train de planifier l'expédition », raconte Rachelle Strawther-Okumu, « alors nous leur avons envoyé un courriel pour leur parler de la possibilité d’inclure les poupées à l’envoi ».

Pour les faire parvenir au Royaume-Uni, les relations d’un Kiwanien du Michigan dans le secteur du fret se révélèrent fort précieuses.

Une fois les poupées arrivées au Kenya, celles-ci ainsi que quelques fruits furent distribués par les membres du club Kiwanis de Kisumu aux enfants hospitalisés dans les établissements de la province et du district.

« Bien que les installations se soient considérablement améliorées au fil des années, il est toujours consternant de voir tant de cas de paludisme, de SIDA, de cancer, etc. », explique Rachelle Strawther-Okumu, « même si elles ne peuvent guérir les enfants de leur maladie ou améliorer les conditions, les poupées leur font briller les yeux de plaisir et les remplissent de joie ».

Le nombre des poupées produites par le district du Michigan dépasse déjà les 5 000 ; actuellement, 1 200 poupées sont en cours de fabrication pour la République démocratique du Congo, près de 1 800 poupées pour le Nigéria et 400 poupées pour l’Afrique du Sud ; là encore, les relations dans le secteur du fret vont jouer pour réduire ou supprimer les frais d’expédition. Bien que Pat Kiroff désire poursuivre indéfiniment le projet en gardant pour priorité l’Afrique, elle n’est pas opposée à des demandes de poupées qui émaneraient d'autres continents. C'est ainsi qu'un groupe associé à une église en a emporté une centaine au Nicaragua.

« J’estime que même si un seul enfant sourit en recevant une poupée, j’ai atteint mon but qui est de leur donner quelque chose à tenir qui soit à eux et de leur offrir le bonheur de jouer avec une poupée », conclut Pat Kiroff.  —Courtney Meyer

Si vous souhaitez confectionner vos propres poupées, vous pouvez utiliser ce modèle.

blog comments powered by Disqus