Les dernières nouvelles

Le travail en équipe qui transforme

mai 15, 2013

Construction of the Garcelon Civic Centre

Grâce à sa persévérance et au réseautage au sein de sa commune, un club Kiwanis du Canada a pu contribuer au financement  d’un centre de loisirs dans sa commune. Rapidement, ce soutien au projet ne s’est pas limité à la transformation de la commune mais aussi à la transformation du club.

Au bout de sept années de collectes de fonds assidues, le club Kiwanis de St. Stephen, dans le Nouveau Brunswick, a tenu son engagement d’apporter 100 000 dollars canadiens pour contribuer à la construction du centre communal Garcelon. Ce complexe doit devenir le centre récréatif, social et culturel de la commune et son édification doit en stimuler le développement économique. Conçu pour les habitants et les entreprises des comtés de Charlotte (Nouveau Brunswick, Canada) et de Washington (Maine, USA) ce complexe de 3,5 millions de dollars canadiens comportera une patinoire, une piscine de natation et un bassin thérapeutique, une piste d’athlétisme et des salles de réunion. Il doit ouvrir ses portes à l’automne 2013.

« Notre club a choisi de s’impliquer parce que nous avions conscience de l’importance d’un tel complexe pour notre commune », explique la présidente du club, Lisa Murphy.

Des dons, comme celui du club Kiwanis, sont venus compléter le financement fédéral, provincial et municipal. Le don du club a été le plus important jamais réalisé depuis la création de ce dernier et a représenté l’une des principales sources de financement du projet.

« Le club Kiwanis de St. Stephen bénéficie du soutien des résidents de la région pour ses finances », explique Roger Alain, le secrétaire du club. Bien que le projet ait reçu un accueil mitigé de la part des contribuables de la commune, il estime que le club Kiwanis a agi dans le meilleur intérêt économique et civique de la communauté qu’il sert.

« Après avoir écouté les personnes impliquées dans la gestion du projet et après avoir convié les responsables de la municipalité à rencontrer les membres de notre club pour répondre à leurs préoccupations, nous avons conclu qu’un projet de cette ampleur ne pouvait qu’avoir un effet positif sur notre commune. En manifestant notre soutien au centre municipal Garcelon par nos activités publiques, nous espérons que ce changement d’attitude vis-à-vis du complexe va se poursuivre au fur et à mesure que la construction apportera la preuve qu’il ne s’agit plus d’un rêve inaccessible », ajoute-t-il.

Le chemin qui a mené aux festivités du 87e anniversaire de la commune, à l’occasion duquel a été remis le chèque, n’a pas toujours été sans embûches. Au début de la campagne, l’une des principales collectes de fonds annuelles a dû être annulée pour cause de ralentissement économique, mais certains membres à la retraite – du gérant d’une épicerie à un employé des postes, en passant par le principal d’une école – ont fait jouer leurs relations pour organiser de nouvelles collectes ou pour encourager les ventes. Outre un partenariat annuel avec le Rotary club local pour parrainer un loto à la radio au bénéfice des deux clubs et un barbecue le jour de la fête du Canada, les Kiwaniens  se sont également mis à vendre des billets de loterie.

Bien que la collecte de fonds ait eu initialement pour but d’aider la communauté à retrouver la prospérité économique, elle a aussi apporté ses bienfaits au club lui-même.

« Notre club a su rebondir, mais seulement grâce aux efforts des membres de Kiwanis dans toute leur diversité », explique Roger Alain. –Courtney Meyer

Si vous souhaitez faire partager un récit Kiwanis de ce genre, envoyez-le à shareyourstory@kiwanis.org pour évaluation.

Votre club a-t-il déjà entrepris des projets ou des collectes de fonds qui ont provoqué un changement ? Si c’est le cas, faites-nous part de votre expérience à la rubrique « commentaires » ci-dessous.

blog comments powered by Disqus