Les dernières nouvelles

Des réfrigérateurs au secours des cliniques de vaccination

juin 29, 2013

The Kiwanis club president and the Jamaican Minister of Health

Voici ce qui arrive lorsque s’instaure un dialogue entre des membres de Kiwanis et des professionnels de la santé employés du gouvernement : le programme de vaccination infantile de leur pays, qui avait déjà joui d’une reconnaissance officielle, devient encore plus performant.

Il n’y a rien d’étonnant à ce que les discussions entre le club Kiwanis de Constant Spring, à Kingston, et le ministère de la santé de la Jamaïque aient débouché sur l’Expanded Programme on Immunization (programme élargi de vaccination). Créé en 1977, le programme a récemment été cité par la Pan-American Health Organization (organisation de la santé panaméricaine) comme modèle pour la région. Depuis ses débuts, un certain nombre de maladies évitables par la vaccination a été éliminé, ce qui a réduit, par voie de conséquence, la mortalité des bébés et des enfants.

Dans la mesure où le programme continue d’avoir pour cible majeure les enfants de moins de sept ans, le club Kiwanis a décidé d’acheter deux réfrigérateurs, puis d’en faire don à deux cliniques qui en avaient besoin. Le ministère de la Santé a fourni au club une liste des cliniques de Jamaïque les plus susceptibles d‘être aidées et le club a donc pu décider de l’affectation la plus juste des dons.

« C’est un excellent projet qui a des répercussions de grande portée sur le programme élargi de vaccination du ministère de la Santé », indique Rosemarie Heaven, ancienne présidente de club, « il est à noter que ces réfrigérateurs ont été attribués à deux cliniques rurales où il semble évident que les besoins sont encore plus conséquents ».

Les établissements choisis pour recevoir les réfrigérateurs d’une valeur de 100 000 dollars jamaïcains ont été la York Town Health Clinic de Clarendon et la Bethel Town Health Clinic de Westmoreland. Auparavant, les deux cliniques stockaient les vaccins dans de vieux réfrigérateurs cassés et dont la capacité n’était pas suffisante.

« Cela faisait longtemps que nous avions besoin d’un réfrigérateur car il y a des mois que celui que nous avions ne fonctionnait pas correctement et les vaccins devaient être entreposés dans d’autres endroits, puis apportés ici, lorsque l’on en avait besoin », explique Marcella Tomlinson, coordinatrice de l’Expanded Programme on Immunization du Clarendon Health Department. – Courtney Meyer

Si vous souhaitez faire partager un récit Kiwanis de ce genre, envoyez-le à shareyourstory@kiwanis.org pour évaluation.

Votre club a-t-il jamais accordé son aide à une initiative gouvernementale ? Si c’est le cas, faites-nous part de votre expérience à la rubrique « commentaires » ci-dessous.

blog comments powered by Disqus