Les dernières nouvelles

Le sourire au rendez-vous du festival de la fraise

juil. 29, 2013

Boys at festival enjoying smoothies

Qu’il s’agisse d’un festival de crêpes à l’occasion d’un petit-déjeuner ou d’une fête de Noël, les manifestations organisées par Kiwanis rassemblent les membres des communautés d’une façon bien caractéristique de l’identité des clubs. Le festival de la fraise de Newark, dans l’Ohio, ne fait que confirmer cette habitude.

Lors du lancement du festival, il y a 30 ans, à l’initiative d’une organisation ayant vocation à améliorer le centre-ville et cherchant à faire venir plus de monde dans la région, le club Kiwanis de Newark avait pour tâche de confectionner des sablés aux fraises. Mais au bout de quelques années, l’organisation s’est désintégrée et les Kiwaniens ont pris la relève. Aujourd’hui, c’est au club qu’incombe la lourde tâche de trouver des concessions et vendeurs d’aliments à consommer, de conclure les contrats avec des sociétés d’attractions foraines, de prévoir le raccordement à l’eau et à l’électricité, de recruter des troupes d’artistes et d’organiser un concours de beauté pour couronner Miss Fraise, dans quatre tranches d’âge différentes.

Bill Rauch, le président du festival de la fraise, affirme qu’il passe toute l’année à préparer la manifestation.

Entre autres efforts, il doit mobiliser les énergies en vue de la dernière ligne droite et de la préparation des 250 plateaux de fraises nécessaires à la confection du célèbre sablé du club. Mais le jeu en vaut la chandelle, car, cette année, malgré la pluie, ce sont plus de 20 000 personnes qui sont venues manger des fraises, regarder les concours de beauté et écouter les groupes jouer dans des styles très variés, de la country music à la musique rythmée pour la danse.

« Le sablé aux fraises est succulent et il attire, sans aucun doute, beaucoup de monde », explique Bill Rauch, « mais le festival représente pour les personnes ayant les plus faibles ressources de notre commune la possibilité de vivre une expérience assez semblable à la visite d’un vrai parc d’attractions, qu’ils ne pourraient vraisemblablement pas se payer, le tout sans devoir se déplacer et en dépensant bien moins d’argent ».

Michael Harris, le président du club, partage ce sentiment : « les vendeurs de produits artisanaux et d’aliments proposent tout un éventail de choses qu’on ne retrouve que rarement ensemble dans les établissements locaux », dit-il, « le site de la Grand-Place de Newark est sensationnel. Notre concours de beauté attire de nombreux enfants avec des parents ou grands-parents aux petits soins. Enfin, je crois que tout le monde conviendra que les recettes contribuent à soutenir une noble cause ».

La manifestation attire de nombreux enfants, mais elle est aussi organisée pour les servir.

« Depuis les années 20, notre club et une organisation de service locale animée par des femmes se partagent l’aide au centre de vacances O’Bannon, fondé en 1913 », explique Bill Rauch, « il rassemble des enfants issus de familles à faible revenu qui, sinon, n’auraient sans doute jamais l’occasion de participer à un programme de développement dans un tel centre. Le festival de la fraise est notre principale collecte de fonds en faveur de ce centre ».  –Courtney Meyer

Si vous souhaitez faire partager un récit Kiwanis de ce genre, envoyez-le à shareyourstory@kiwanis.org pour évaluation.

Votre club Kiwanis organise-t-il des manifestations dans votre commune ? Si c’est le cas, faites-nous part de votre expérience à la rubrique « commentaires » ci-dessous.

blog comments powered by Disqus