Les dernières nouvelles

Des kiwaniens qui se mobilisent pour aider les sans-abri

août 02, 2013
Stuff-a-bus

Vous est-il déjà arrivé de remarquer quelque chose autour de vous qui, par la suite, a servi de point de départ à un projet de service ? C’est en prenant conscience des besoins de sa communauté que le club Kiwanis de Bozeman, dans le Montana, a mis en œuvre 3 projets et créé un nouveau créneau d’activités.

Alors que la Kiwanienne du club de Bozeman, Amber Guth, faisait du bénévolat dans une école, elle a remarqué que de nombreux enfants n’étaient pas convenablement vêtus pour affronter les rudes hivers que connaît la commune. Son observation était fondée.

« Vingt pour cent des habitants de la ville de Bozeman et des communautés alentour sont si démunis qu’ils se situent au-dessous du seuil de pauvreté ou l’atteignent tout juste », indique-t-elle, « ce qui signifie que sur les 100 000 résidents du comté de Gallatin, environ 20 000 n’ont pas les moyens de se nourrir trois fois par jour et encore moins de racheter chaque année des choses telles que de nouveaux manteaux, des chaussures de sport et des fournitures scolaires onéreuses. Certes, il existe bien des organisations qui cherchent à améliorer le bien-être de la jeunesse, mais aucune d’entre elles ne peut le faire pour 20 000 personnes ».

La simple observation qu’a faite Amber Guth, il y a trois ans, a débouché sur le « Kiwanis Closet » (le placard Kiwanis), qui a permis d’aider plus de 4 000 personnes en leur fournissant chaussures, vêtements et fournitures scolaires, et en les dirigeant aussi vers d’autres organisations. D’abord nommé « Stuff-A-Bus » (Remplir un bus) pour indiquer la façon dont les dons étaient collectés, le projet a été rebaptisé Kiwanis Closet lorsqu’il a obtenu un local permanent.

« Ma passion pour ces enfants et leurs familles me vient de ma propre enfance ainsi que des difficultés que j’ai rencontrées en tant que mère célibataire », indique-t-elle.

Le mot passion n’est pas galvaudé pour décrire les efforts d’Amber Guth. Elle a démontré un réel talent de rassembleuse en amenant différents groupes à collaborer pour le plus grand bien des enfants dans le besoin. C’est ainsi qu’elle s’est servie de sa qualité de membre de la Greater Gallatin Homeless Action Coalition (groupe d’action en faveur des sans-abri du grand Gallatin) pour mettre en relation le Montana Food Bank Network (réseau de la banque alimentaire du Montana) et les responsables de l’enseignement avec la personne chargée pour le Montana de la coordination de l’éducation des sans-abri, afin que les étudiants sans abri bénéficient de meilleurs services.

« En leur fournissant robes, maquillage, billets d’entrée, dîners et moyens de transport, elle s’occupe aussi d'aider les jeunes issus de milieu défavorisé des lycées de Bozeman et de Belgrade qui, sinon, ne pourraient pas participer à leur bal de fin de scolarité », ajoute la secrétaire du club, Mary Brydich.

Amber Guth n’est pas le seul membre dont le cœur est tourné vers ceux qui ont des difficultés à joindre les deux bouts. D’autres membres ont trouvé d’autres moyens pour servir ce même objectif.

« Lors de ma première réunion Kiwanis, une représentante du lycée de Bozeman a parlé des étudiants sans abri et de leurs besoins », raconte Teresa Lerner, un membre du club, « j’ai vraiment compris l’ampleur du problème quand elle a évoqué le nombre d’étudiants sans abri de notre communauté et le nombre d’entre eux qui ont faim tous les jours. Les adolescents n’aiment pas vraiment se faire remarquer et la plupart ne se rendent pas ou ne peuvent pas se rendre à la banque alimentaire ou dans toute autre agence pour solliciter de l’aide ».

Remarquant la quantité de restes de nourriture qu’il y avait après un déjeuner-buffet du club, Teresa Lerner s’est mise en rapport avec le responsable du lieu où se tenait le repas pour que les restes soient apportés à l’un des lycées et qu’un professeur les distribue. « Le professeur leur a simplement dit que la nourriture provenait du club Kiwanis, donc il n’y avait pas de perception négative », ajoute-t-elle.

Par ailleurs, lorsque le programme de la communauté Toys for Tots (Des jouets pour les enfants) est devenu trop imposant à gérer pour le Marine Corps et l’American League, les Kiwaniens se sont alliés aux membres du Lions Club pour apporter jouets et paniers de nourriture pendant les fêtes de fin d’année.

« En 2012, nous avons offert des cadeaux à 1 491 enfants, aidé 591 familles et distribué 347 paniers de nourriture dans six comtés », indique fièrement Mary Brydich, la responsable du projet.

Mais l’engagement du club pour aider les défavorisés et les sans-abri ne se limite pas à sa communauté. Certains membres s’associent à d’autres Kiwaniens du district du Montana pour offrir, à des enfants placés dans des familles d’accueil à cause de problèmes dans leur propre famille, des sacs à dos remplis d’articles de toilette de première nécessité et de vêtements.

« J’ai le sentiment que c’est notre devoir, en tant que Kiwaniens, de ne pas rester les bras croisés », dit simplement Amber Guth.  —Courtney Meyer

Si vous souhaitez faire partager un récit Kiwanis de ce genre, envoyez-le à shareyourstory@kiwanis.org pour évaluation.

Quels enseignements a tiré votre club Kiwanis d’enquêtes réalisées dans votre communauté pour déterminer les besoins à pourvoir ? Faites-nous part de votre expérience à la rubrique « commentaires » ci-dessous.

blog comments powered by Disqus