Les dernières nouvelles

Un militaire kiwanien depuis Djibouti

août 20, 2013
Hert gives a young girl a book
« Le club Kiwanis Mid-Morning d’Oshkosh s’intéresse à tous les enfants, qu’ils se trouvent dans notre état du Wisconsin ou en Afrique. Nos membres sont conscients qu’ils vivent dans une communauté planétaire. »

 

C’est une chose que l’ancien président Michael Hert comprend sans aucun doute : il est en détachement à Djibouti en sa qualité de lieutenant-colonel de la 308e brigade d’affaires civiles des forces de réserve de l’armée des États-Unis. Une partie de sa mission exige qu’il soit en relation avec les communautés locales ; un petit peu d’aide venue d’aussi loin que le Wisconsin lui a permis d’y associer, pendant toute une journée de travail, la vocation de Kiwanis d’être au service des enfants.

L’unité de Michael Hert apporte son soutien à la Combined Joint Task Force for the Horn of Africa (CJTF-HOA, groupe d’intervention conjoint pour la corne de l’Afrique) et fait partie de l’U.S. Africa Command (AFRICOM, commandement américain pour l’Afrique).

Michael explique : « C’est à l’invitation du gouvernement de Djibouti que nous sommes ici et notre mission est d’aider nos partenaires africains à protéger leurs frontières, à résoudre leurs problèmes de sécurité nationale et à lutter contre la piraterie ; nous leur apportons une assistance humanitaire et réalisons diverses initiatives dans des domaines importants pour les habitants de Djibouti ».

Kiwanien depuis près de 13 années, Michael Hert a été envoyé en mission sur le terrain à cinq reprises – Irak, Afghanistan et Afrique – depuis 2001, en tant que militaire chargé des affaires civiles. Grâce au soutien des membres de son club, il peut amener avec lui, à chaque fois, sa passion pour le service des autres.

« En tant que club, nous nous efforçons depuis toujours de ne pas nous contenter d’aider les enfants au niveau local ; en effet, nous voulons aussi jouer un rôle ‘international’ », raconte Michelle Wihlm, la présidente du club, « nous avons ainsi la possibilité de soutenir le dévouement de Mike Hert pendant qu’il est au service de notre nation. Nous avons également apporté notre soutien à la femme d’un membre du club qui effectue un gros travail au Kenya. Nous sommes conscients des effets positifs que nous exerçons au niveau local, mais nous estimons que nous pouvons avoir un effet vraiment majeur, sans même nécessiter un engagement financier important, si nous soutenons certains projets à l’étranger ».

Michael Hert a pu constater cet effet de visu : « Quand j’étais posté en Afghanistan, en 2012, le club a envoyé des vêtements d’enfant qui ont été distribués à des petits Afghans », raconte-t-il, « la distribution a été effectuée dans la section réservée aux femmes et aux enfants d’un hôpital de la province de Paktya ».

Cette fois-ci, Michael a signalé à son club Kiwanis un besoin d’une tout autre nature : des fournitures scolaires. Michelle Wihlm raconte comment certains membres ont recherché des livres de coloriage, des crayons de couleur, des ballons, des tatouages temporaires et des craies en promotion ou en solde et comment d’autres membres ont fait appel à leurs relations avec des entreprises pour réduire les frais d’expédition. « Il a vraiment fallu que toute une équipe s’y mette pour réaliser le projet », raconte-t-elle. 

Grâce à une telle générosité, l’unité de Michael Hert a pu se rendre dans une école primaire du village de Chebelley pour distribuer les fournitures aux écoliers et au directeur.

« Cette visite à l’école s’inscrivait dans le cadre de nos relations permanentes avec de nombreuses organisations de la région », précise Michael, « les gens apprécient beaucoup les objets qu’on leur donne. Comme tous les parents au monde, ils veulent que leurs enfants aient les meilleures conditions et qu’ils aient toutes les chances d’avoir une vie heureuse. Qu’on leur apporte des vêtements ou des fournitures scolaires, ils se montrent très reconnaissants. Le sourire sur les visages et l’atmosphère d’amitié qui régnait m’ont convaincu que nous n’avions vraiment pas consacré notre temps et nos efforts en vain ».  — Courtney Meyer

Soldiers interact with Djiboutian women

Si vous souhaitez faire partager un récit Kiwanis de ce genre, envoyez-le à shareyourstory@kiwanis.org pour évaluation.

Votre club Kiwanis soutient-il des programmes de leadership pour la jeunesse ? Si c’est le cas, faites-nous part de votre expérience dans la rubrique « commentaires » ci-dessous.

blog comments powered by Disqus