Les dernières nouvelles

Partie en fumée

déc. 17, 2013

Gail Browne and two of her children pose outside her new home.

Si vous ne l’avez pas vécu vous-même, il est difficile d’imaginer le désespoir d’une famille qui a vu sa maison disparaître dans les flammes. Gail Browne, elle, en a fait la déchirante expérience.

En 2011, cette mère célibataire de six enfants se retrouva sans toit lorsque sa maison fut détruite par un incendie. Après le drame, elle parvint à garder toute la famille réunie, déménageant d’une maison à l’autre en fonction des possibilités du moment.

Gail Browne et ses enfants vivent désormais dans une maison neuve que leur a construite le club Kiwanis de la Barbade-centre, mais le souvenir de cette mauvaise expérience montre parfaitement combien les familles doivent lutter quand une tragédie les frappe.

« Juste après l’incendie, ma priorité absolue était de garantir un toit et un certain sentiment de sécurité à mes enfants », explique Gail Browne, « mais, une fois que nous avons commencé à regarder de nouveau vers l’avenir, je me suis mise à m’inquiéter pour les vêtements et les fournitures scolaires et à me demander à qui je pourrais demander de l’aide ».

« C’est à ce moment-là que j’ai compris qu’il me fallait un soutien psychologique, car j’avais été brusquement envahie par le doute et la douleur. Les enfants devaient eux s’adapter à un changement de leur environnement, obligés qu’ils étaient, en raison du caractère limité de mes ressources, de partager leurs effets personnels pour retrouver une certaine sensation de bien-être ». — Shanna Mooney

blog comments powered by Disqus