Les dernières nouvelles

Semer la gentillesse, du cousu main

mai 02, 2014
Les membres du club Kiwanis de Mitcham cousent et tricotent des robes, des corsages, des shorts et des chemises pour des enfants de pays en développement.

Les initiatives du club Kiwanis de Mitcham (Australie) en faveur des enfants dépassent largement les limites de cette ville des antipodes. Dans le cadre d’un projet sur mesure par son caractère altruiste, le club fabrique des vêtements pour des enfants de familles dans le besoin de certains pays en développement.

« Ce sont nos membres qui confectionnent les habits pour des enfants de tous âges », signale le secrétaire du club, John Lundy, « le plus difficile est de choisir la bonne taille, mais l’expérience nous aide en la matière. Parmi les habits que nous fabriquons, il y a des robes, des jupes et des corsages pour les jeunes filles, des shorts et des chemises pour les garçons. Le tissu utilisé est constitué de chutes et de fins de rouleaux de magasins de tissus.

Les efforts des membres du club ne représentent qu’une petite partie d’une grande opération d’entraide au bénéfice des personnes et des enfants du tiers-monde dans le besoin. Nous sommes heureux de pouvoir participer et nous savons que nos efforts sont utiles ».

Le club conditionne les vêtements et les envoie à Mission World Aid, une organisation caritative à but non lucratif et non confessionnel. Basée à Adélaïde, en Australie, Mission World Aid intègre les habits dans des envois bien plus volumineux, comprenant, par exemple, des manuels scolaires, des lits, des fournitures agricoles, des ordinateurs et diverses autres marchandises.

Le club a eu l’idée d’entreprendre ce projet il y a quatre ans environ, à la demande expresse d’un membre qui avait assisté à une présentation de Mission World Aid et du travail qu’elle réalise dans des pays en développement.

« Le club a pensé que coudre des vêtements pour les enfants du tiers-monde était une entreprise noble et utile pour ceux d’entre nous auxquels la fortune sourit le moins », précise John Lundy, « notre club bénéficie également, de bien des manières, de sa participation à ce projet, mais la meilleure façon de l’exprimer est peut-être de citer la partie 1 des buts ou objets de Kiwanis : « rendre des services altruistes et construire des communautés meilleures ».

« D’une modeste façon, nous faisons tout notre possible pour certains des enfants défavorisés de notre planète. » — Dick Isenhour

blog comments powered by Disqus