Les dernières nouvelles

Des K-Kids transmettent leur connaissance de l’informatique

juil. 10, 2014
Aux Philippines, l’aptitude à utiliser l’ordinateur se transmet des K-Kids aux élèves.

Un nouveau club K-Kids des Philippines n’a pas tardé pour marquer sa présence d’une empreinte numérique. Les membres du club K-Kids de l’école primaire Mayamot d’Antipolo City ont enseigné des connaissances informatiques à leurs camarades de classe, à leurs amis et à leur famille … avec un peu d’aide de la part du club Kiwanis d’Antipolo Ouest qui les parraine.

Pour Wilfredo Pertubal, président du club, la formation des membres du club K-Kids et le lancement de leur premier projet de service s’inscrivaient dans la suite logique de la relation durable entre le club Kiwanis et l’école.

« Depuis 26 ans, chaque année nous motivons les jeunes diplômés en leur remettant nos médailles d’excellence du leadership au moment de la cérémonie de remise des diplômes », explique Wilfredo, « nous parrainons au moins cinq élèves pour cette manifestation spéciale ».

Puis, l’année écoulée, le club a dirigé un programme de formation pratique à l’informatique pour les élèves de troisième année de primaire.

« Nous avons perçu ce besoin de les former, car on n'enseigne pas l'informatique dans les écoles des Philippines, surtout les établissements publics », ajoute Wilfredo, « nombre de ces élèves viennent de familles démunies qui ne disposent pas d’un ordinateur ni de la possibilité de se former toutes seules. Cela représente un handicap pour ces enfants et, par la suite, nombreux sont ceux parmi eux qui ne peuvent atteindre l’école secondaire ».

En coopération avec la fondation One Laptop Per Child (un ordinateur portable par enfant), les Kiwaniens ont fourni à ces élèves de troisième année du primaire des ordinateurs XO, spécialement conçus pour les élèves des pays en développement. Bénéficiant des conseils de Kiwaniens pour l’utilisation du système d’exploitation XO, les élèves ont rapidement été capables de maîtriser leur machine.

Impressionné par la rapidité des enfants à assimiler ce qu'on leur avait appris, le club Kiwanis s’est mis à étudier les possibilités d’élargir ce programme à l’ensemble de l’école. C’est ainsi qu’il a confié cette tâche au club K-Kids et qu'il a organisé une journée de partage des connaissances informatiques : Sharing My Computer Know-how with a Friend Day.

« Étant donné qu’ils ont été formés avant leurs camarades de classe, les K-Kids ont considéré ce projet comme leur premier projet des grandes vacances », ajoute Wilfredo Pertubal.

Les enfants n’oublieront jamais cette journée.

« J’ai invité Régine, ma sœur cadette, parce que je voulais l'aider à apprendre à utiliser un ordinateur et voir si j'étais capable de transmettre ce que j'avais appris », raconte Raven Eve, trésorier du club K-Kid, « la prochaine fois, j’inviterai mes meilleurs amis et quelques camarades de classe, puis je leur apprendrai des jeux et la musique ».

Cette journée n’a pas impressionné les seuls enfants. En effet, Phillip Prudenciado, enseignant conseiller pour le club nouvellement charté, a été si touché par cette activité qu’il a adhéré au club Kiwanis.  — Dick Isenhour
blog comments powered by Disqus